L'APPA

 

échos de l'Association des Producteurs de Pétrole Africains (APPA)

 

Place de l'Afrique dans le secteur mondial des hydrocarbures

 

Le continent africain de par sa position géographique s'institue fortement comme une plaque tournante incontournable du secteur mondial des hydrocarbures.

Située au Sud de l'Europe et bordée par les Océans Atlantiques (à l'Ouest), Indien (à l'Est), puis au Nord par les mers Méditerranée et Rouge, l'Afrique se positionne en effet en paramètres important dans l'arbitrage des transactions inhérentes à l'industrie pétrolière et gazière.

Les armateurs, les courtiers, les négociateurs internationaux, les producteurs d'hydrocarbures se réfèrent manifestement de façon immuable, à la position de l'Afrique pétrolière et gazière, dans l'appréciation de toutes les tendances visant à la conclusion avec certitude de leurs ''affaires'' dans le domaine des hydrocarbures.

L'Afrique occupera encore et pendant longtemps à travers le monde, une place de choix dans les flux relatifs aux trafics du pétrole brut et de ses produits dérivés.

Pour illustration, la position du marché pétrolier européen IPE à Londres, place l'Afrique dans le même décalage horaire avec celui du marché américain NYMEX à New York, opposé à celui du marché asiatique SIMEX à Singapour.

 

Potentiel pétrolier africain

 

Il est à constater cependant que les ressources africaines en hydrocarbures sont encore sous explorées et sous exploitées. Leur potentiel global est encore ignoré. Ce fait présage donc le futur d'une intense activité de recherche et d'exploitation à l'interieur du continent et dans les eux profondes de ses océans.

Aussi, l'Afrique se devra t-elle de réunir tous les atouts nécessaires à l'accroissement de sa production pétrolière et gazière, à ses infrastructures connexes d'industrialisation et à ses capacités d'approvisionnement et de consommation.

 

Oléoducs et Dépôts pétroliers africains

 

A l'opposé de l'Europe qui est maillée de pipelines, l'Afrique transportant l'essentiel de ses produit pétroliers et gaziers par route, chemin de fer et flotte navale, et accusant ainsi des faiblesses dans les quantités d'hydrocarbures mises sur le marché et le approvisionnements séquentiels en produits pétrolier, devrait développer une dynamique de grande envergure, en disposant d'infrastructures adéquates et en s'appropriant des technologies adaptées.

 

L'Afrique dans le concert des Nations

 

Cette gageure se doit d'être relevée par l'Association des Producteurs de Pétrole Africains (APPA), qui de par sa création, il y a vingt-cinq ans a pris à coeur les problèmes pétroliers et gaziers africains avec leur impacts sur le développement des Pays et le bien être des populations.

 

L'Association des Producteurs de Pétrole Africains (APPA)

 

Forte de dix huit pays membres aujourd'hui, et appelée à se conforter d'avantage avec l'accession massive dans le giron d'exploration et de production, des pays de l'Afrique du Nord-Ouest et de l'Afrique de l'Est, le continent devra compter sensiblement dans la géostratégie économique mondiale.

L'APPA, dans la mise en oeuvre de ses missions et la traduction manifeste de sa vision en est l'outil moteur de référence.

 

Unitization des prospects Angola-Congo: une expérience prouvée et maîtrisée de coopération entre pays membres de l'APPA et de mise en oeuvre de l'accord cadre d'assistance mutuelle, instrument prospectif et fructueux de coopération

 

Les ressources naturelles tant superficielles que souterraines, dans leur étendue, ne tiennent pas compte des limites tant politiques qu'administratives des territoires.

Elles peuvent conséquemment mettre à rude épreuve, les intérêts économiques et la sérénité des populations des pays frontaliers ayant en partage des prospects à cheval sur leurs frontières, délimitées sur des bases hasardeuses ou objectives.

Ainsi, deux pays côtiers et frontaliers du Golf de Guinée, l'Angola et le Congo, tous deux pays membres de l'APPA, soucieux d'entretenir l'excellence de leurs relations politiques et diplomatiques ont depuis 2001, mis en place un dispositif juridique et réglementaire spécifique, sous tendant l'unitization des prospects frontaux 14K en Angola et A-IMI au Congo (désormais zone de développement de LIANZI) avec les sociétés pétrolières opérants sur lesdits permis.

Les différents accords y découlant prennent en compte tous les aspects juridiques, économiques, politiques et diplomatiques de coopération, dans l'intérêt manifeste de toutes le parties à savoir:
       - la mise en place de l'Organe Inter Etatique de gestion de l'Unitization;
       - la délimitation de la zone d'unitization;
       - l'accord de participation relatif à l'exploitation concertée des prospects;
       - la dénomination de la zone de Développement (LIANZI)
       - le contrat de partage des recettes générées par les activités des entreprises dans la zone d'unitization

Aussi, au regard du fait que l'Angola et le Congo ne sont pas les seuls pays membres de l'APPA disposant des prospects communs, il serait judicieux que leur modèle de coopération, appuyé de l'exploitation des dispositions de l'Accord Cadre d'Assistance Mutuelle entre pays membres de l'APPA, serve utilement de repaire à un développement harmonieux des ressources en hydrocarbures des pays de l'espace APPA.

 


Ministère des Hydrocarbures de la République du Congo

Immeuble Mines et Energie - Place de la République
Brazzaville - République du Congo - BP 2120