Actualités

17/01/2014 au 31/12/2014Cérémonie des voeux du 17 janvier 2014

Cérémonie des voeux du 17 janvier 2014

Nous remercions les personnes présentes d’avoir bien voulu honorer de votre présence la cérémonie des vœux au Ministère des Hydrocarbures.La fête était haute en couleurs dans le beau jardin du M ...

Lire la suite

29/03/2013 au 29/03/2014Total : lancement du développement de Moho Nord

Total : lancement du développement de Moho Nord

Paris, 22 mars - Total, opérateur du Permis d’Exploitation (PEX) de Moho-Bilondo, annonce le lancement du développement de Moho Nord, incluant le développement de Moho Bilondo Phase 1bis, et l’att ...

Lire la suite

17/02/2013 au 17/02/2014Nouveau sur le site ! Les vidéos !

Nouveau sur le site ! Les vidéos !

Vous pouvez dès maintenant visionner des vidéos en direct du compte Youtube du Minsitère. N'hésitez pas à revenir régulièrement, l'ensemble des vidéos de l'année 2012 est en cours de publication e ...

Lire la suite

17/02/2013 au 17/02/2014Le Nouveau site du Ministère

Le Nouveau site du Ministère

Découvrez le nouveau site du Ministère.Entièrement dynamique avec de nombreux contenus qui seront actualisés régulièrement. Vous pourrez vous informer, télécharger des documents officiels, suivre ...

Lire la suite

EDITORIAL AGENDA 2014

 

les faits marquants de l’année 2013 pour le secteur des hydrocarbures
En matière d’exploration, plusieurs permis ont fait l’objet d’études et de travaux.
Des acquisitions sismiques ont été réalisées sur Marine IV, sur Moho Bilondo et sur Mengo-Kundji-Bindi. Les traitements sismiques ont concerné la sismique 2 D Mayombe 2012, la sismique 3 D Moho Nord 2012-2013, ainsi que la sismique 4 D Moho Nord 2013..

plusieurs interprétations et réinterprétations ont été opérées, notamment sur :

 

  • La sismique 2 D Mayombe 2012,
  • Les PEX Zingali et Loufika
  • Foukanda, Loango, Mwafi, Poalvou, Marin XII, Ikalou/Ikalou Sud
  • Haute Mer A
  • Permis Marine XII
  • Mer Très Profonde Sud

A noter également la MEGA SURVEY, fruit d’un contrat entre la SNPC et la société de Géophysique PGS qui va contribuer à la promotion du bassin côtier congolais.
Pour les travaux de forage, onze puits d’exploration et d’appréciation ont été forés

Sur les 7 puits d’exploration, il faut noter 2 découvertes notamment sur Lideka Est et Eléphant. 2 puits sont en cours de forage sur Holmoni 1 et Banga-Kayo, et 3 puits secs ont été enregistrés sur Mukulungu Marine 1, Cheval Marine 1 et Kola 1. Par contre, sur 4 puits d’appréciation forés, 2 ont confirmé l’extension du gisement de Litchendjili et 1 celui de Nene. Un puits d’appréciation, celui de Kola 2, est sec. En ce qui concerne notre domaine minier, un redécoupage de celui-ci est en cours de réalisation, ainsi que la réactualisation de la "Price Book" des données techniques. De la signature d’un accord entre le Congo et le groupe Landbridge Shandong en vue d’augmenter nos capacités de raffinage et de construire un port pétrolier dans la zone économique spéciale de Pointe-Noire 


Pour les Etudes et Projets de développement, ce volet a été dominé par :


  • La poursuite du développement de Moho Bilondo, phase 1 élargie ;
  • Les études pour les développements complémentaires de MBoundi, Emeraude, MKB,
    Loango, Zatchi, Sendji, Tchendo, Tchibeli, Kombi-Likalala-Libondo ; 
  • Les projets de développement Moho Nord, Moho-Bilondo Phase 1 bis, Litchendjili
  • Les perspectives de développement de Nene-Banga et du pôle PEGASE


3 permis de recherche ont été attribués sur Mopongo et NGolo dans le bassin de la Cuvette, ainsi que sur Haute Mer B.
Les renouvellements de permis et prolongations ont concerné les permis Marine XI, la Noumbi, Haute Mer A et Marine XI.
L’attribution des permis d’exploitation a été faite sur Pointe-Indienne et Litchendjili.
Plusieurs PEX sont en cours d’examen pour attribution. Parmi les événements marquants de 2013, figurent en bonne place les 2 décisions finales d’investissement :


  • Celle du projet Moho Nord – Moho Bilondo Phase 1 bis, un projet majeur pour l’avenir pétrolier du congo
  • Celle du projet Lianzi, fruit d’un partenariat entre le Congo, l’Angola et le Groupe Contracteur, après cinq années de préparation : un bel exemple de réussite en matière d’unitization

S’agissant des réalisations de 2013, la production globale s’élève à 88 337 906 barils, soit 242 022 barils/j. La baisse de production est de 10 % par rapport à 2012 et due essentiellement


  • Au déclin de plusieurs champs
  • Au retard des travaux prévus en 2013
  • Aux arrêts de puits
  • Aux travaux en cours d’abandon du champ Azurite

Toutefois, les prévisions de production 2014, estimées aujourd’hui à 95,3 millions de barils, soit environ 261 263 barils/j, nous confirment que la tendance sera à la hausse au fil des ans, avec notamment l’apport en 2015 et 2016 de nouvelles productions. J’invite tous les acteurs de ce secteur à continuer de déployer des trésors d’ingéniosité pour relever les défis technologiques, économiques, environnementaux, sociaux et sociétaux aussi bien du secteur amont pétrolier que celui de l’aval.

les bruts congolais ont été bien valorisés, en ligne avec la tendance mondiale du marché.
En effet, le prix moyen du brut était de 105,939 dollars/baril en 2013 ; ce qui a permis au Congo de conserver ses marges de manoeuvre et de compenser en partie la baisse de la production.
Dans la Lettre de Mission du Président de la République, les missions relatives à l’Aval concernent l’augmentation des capacités de raffinage ainsi que la réhabilitation et la diversification des infrastructures de pétrole et de gaz, en matière de stockage et de distribution des produits.
En 2013, le nombre de stations services sur l’étendue du territoire national est de 119 dont 37 sont implantées hors de Brazzaville et Pointe-Noire. Les Marketteurs poursuivent donc l’implantation des installations visant à mettre à la disposition des populations et des industries des produits pétroliers finis. A noter que la consommation en produits pétroliers au Congo a augmenté de 16 % par rapport à 2012.

En outre, dans le cadre du plan de performance de la CORAF un groupe de travail transverse a été mis en place pour valider le futur plan, dont l’objectif principal est de moderniser et d’augmenter la capacité de production de la raffinerie.

le Congo participe activement aux activités de l’Association des Pays Producteurs de Pétrole Africains, en sigle APPA.
On peut ainsi noter la contribution du Congo à la Conférence de l’APPA à Libreville, ainsi que la visite du Président en exercice de l’APPA à Brazzaville.
Le Ministère des Hydrocarbures a également participé à la préparation de plusieurs commissions mixtes de coopération avec l’Afrique du Sud, la Namibie, la Turquie, le Brésil, la Pologne, la France…
Enfin, M. le Ministre, vous n’avez de cesse de soutenir les entreprises qui, en plus de leurs activités industrielles, participent à la vie de la cité, par un investissement sociétal important et citoyen dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la jeunesse, de la culture.
C’est ainsi que le Ministère des Hydrocarbures procède, depuis 2013, au recensement et à la diffusion d’une brochure recensant les principaux projets sociaux et actions sociétales réalisées par les entreprises pétrolières et para pétrolières. Tous les acteurs du secteur des hydrocarbures conjuguent leurs efforts pour participer à cette grande aventure industrielle et humaine : Répondre aux besoins des hommes en énergie, une énergie indispensable à la vie et au développement.



Ministère des Hydrocarbures de la République du Congo

Immeuble Mines et Energie - Place de la République
Brazzaville - République du Congo - BP 2120